• Mobilité bancaire : êtes-vous au point sur ce qui change ?
  • Du nouveau dans la réforme portant sur la mobilité bancaire dès le 1er semestre 2017. En effet, le projet de loi portant sur la mobilité bancaire est entré en vigueur ce 06 février 2017. Pour ce faire, beaucoup d’amendements ont été apportées à la suite des discussions y afférentes. Cela dit, en termes de mobilité bancaire : êtes-vous au point sur ce qui change ?

    Mobilité bancaire : avant le 06 février 2017

    Changement de compte bancaire

    Mobilité bancaire : êtes-vous au point sur ce qui change ? Avant, il était inconcevable pour les banques de donner tous les détails concernant le changement de domiciliation d’un compte bancaire. Du coup, les clients n’ayant pas beaucoup d’éclaircissement sur ce qu’il en était, avaient peur de s’engager, de peur de payer très lourd ce risque de changement. Car, la responsabilité d’information et de prise en charge de ce processus, qui devraient incomber aux banques, étaient supportées par ignorance par le client, ce qui rendait le changement très compliqué et quasiment impossible. Si le taux de changement effectif était de près de 4% jusqu’avant la réforme, aujourd’hui tout est différent, on parle d’une réelle vulgarisation de la mobilité bancaire : êtes-vous au point sur ce qui change ?

    Mobilité bancaire : à compter du 06 février 2017

    Le changement, c’est en effet maintenant ou jamais ! Un souci avec votre banque? Vous avez de meilleures offres ailleurs ? Qu’attendez-vous pour vous décider sur votre mobilité bancaire : êtes-vous au point sur ce qui change ? Depuis le 06 février 2017, changer de banque est désormais un jeu d’enfants, c’est devenu tellement facile. Si avant le client devait se charger des démarches pour effectuer cette mobilité, aujourd’hui le mandat de mobilité bancaire règle toute la question. Mobilité bancaire : êtes-vous au point sur ce qui change ? En effet, dès que le client manifeste son vouloir de changer de banque, il signe un mandat de mobilité bancaire qui confère la responsabilité à sa nouvelle banque d’établir les démarches en lieu et place de son nouveau client. Les échanges de données nécessaires, utiles au transfert de compte se font entre l’ancienne et la nouvelle banque, qui s’occupe en même temps d’informer les créanciers, les émetteurs des virements, prélèvements dudit changement, qui disposent de 10 jours ouvrés pour confirmer la prise de connaissance. Enfin, celle-ci les communique au client.

    fr ch lu ca